Menu
Spot-Foot : un adjoint européen pour épauler le sélectionneur du Syli de Guinée

Spot-Foot : un adjoint européen pou…

Spot-Foot : un adjoin...

Kérouané : l'ONG JEDD au secours des enfants déscolarisés de la préfecture

Kérouané : l'ONG JEDD au secours de…

Kérouané : l'ONG JEDD...

Les Services du FMI et la Guinée concluent un accord au niveau des services

Les Services du FMI et la Guinée co…

Les Services du FMI e...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !
La CAN 2015. Suite du rappel des 17 lois du football : la loi 9 relative au Ballon en jeu et hors du jeu et la loi 10 au but marqué

La CAN 2015. Suite d…

La CAN 2015. Suite du rappel des 17 lois du foot...

COMMUNIQUE- Nouvelle attaque contre la MINUSMA à Kidal- Bilan: 3 casques bleus blessés

COMMUNIQUE- Nouvelle…

COMMUNIQUE- Nouvelle attaque contre la MINUSMA à K...

Santé-Dabola/ Le Com…

Santé-Dabola/ Le Comité de crise pour la riposte c...

Dubréka : Tenue d’une session de formation des imams et embaumeurs dans la lutte contre Ebola

Dubréka : Tenue d’un…

Dubréka : Tenue d’une session de formation des i...

Fin des travaux de l’atelier de validation du troisième rapport périodique sur la mise en œuvre du pacte international relatif aux droits civils et politiques Featured

Fin des travaux de l’atelier de validation du troisième rapport périodique sur la mise en œuvre du pacte international relatif aux droits civils et politiques

Fin des travaux de l’atelier de validation du troisième rapport périodique sur la mise en œuvre du pacte international relatif aux droits civils et politiques

Le comité interministériel s’est réuni à Conakry du 29 au 30 septembre pour les travaux de l’atelier de validation du troisième rapport périodique sur la mise en œuvre du pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Cette rencontre de deux jours s’inscrivait dans le but de valider le rapport diagnostic national sur des droits civils et politiques que l’Etat guinéen a ratifié.

A noter que cet atelier a connu la participation des représentants des organisations de la société civile.

Selon Abdoulaye Yattara, chef de division à la direction nationale des droits de l’homme du ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté, depuis 1993 la Guinée n’a pas déposé un rapport  diagnostic national sur le pacte international relatif aux droits civils et politiques.  Et de préciser qu’aujourd’hui, grâce à son département, la Guinée est en train d’œuvrer pour faire ses engagements.  « C’est pourquoi le comité interministériel composé des experts sur les questions de droit de l’homme et des ONG qui évoluent dans le domaine de la promotion et la protection des droits de l’homme se sont retrouvés pour valider un rapport que notre pays doit présenter à Genève », a fait savoir Abdoulaye Yattara.

Pour Alassane Mabinty Camara, magistrat au Tribunal de Première Instance (TPI) de Kaloum, ce rapport est un bon document, mais le contenu demande un travail beaucoup plus long et les deux jours sont insuffisants pour élaborer un tel document.  « Cet apport devait être dressé depuis 2007 et si vous imaginez de 2007 à 2017, la Guinée à beaucoup à dire sur  les questions de droits civils et politiques » a rappelé Alassane Mabinty Camara.

D’après le représentant de la société civile, Alseny Sall, la Guinée a signé des engagements internationaux d’où son obligation d’avoir ce rapport national qui porte sur le droit civil et politique qu’est l’état guinéen qui a un rôle vis-à-vis de Genève pour définir ses politiques, son programme mis en œuvre pour pouvoir respecté la convention et le pacte international.

AGP/03/10/017           HD/MKC

 

back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous