Menu
Spot-Foot : un adjoint européen pour épauler le sélectionneur du Syli de Guinée

Spot-Foot : un adjoint européen pou…

Spot-Foot : un adjoin...

Kérouané : l'ONG JEDD au secours des enfants déscolarisés de la préfecture

Kérouané : l'ONG JEDD au secours de…

Kérouané : l'ONG JEDD...

Les Services du FMI et la Guinée concluent un accord au niveau des services

Les Services du FMI et la Guinée co…

Les Services du FMI e...

Prev Next
Suivez-Nous sur : www.agpguinee.com et www.agpguinee.org ***** AGP, c'est un réseau de 33 correspondants préfectoraux, 8 regionaux et 5 communaux pour vous fournir une information sûre et crédible ! AGP GUINEE, l'info au service de la Nation !

Politique-Dalaba/ Fi…

Politique-Dalaba/ Fin de la tournée de prise de co...

Kouroussa : Séjour d’une délégation du MATD dans la préfecture

Kouroussa : Séjour d…

Kouroussa : Séjour d’une délégation du MATD ...

Guinée : l’appel à l…

Guinée : l’appel à la «Journée ville morte» lanc...

Côte d’Ivoire/ Visite d’Etat dans la Mé : Akoupé attend ADO le «bâtisseur» pour son développement

Côte d’Ivoire/ Visit…

Côte d’Ivoire/ Visite d’Etat dans la Mé : Akou...

«Organiser le Congrès d’un parti politique, n’est pas un calcul mathématique. Il est tactique, social et technique», selon le président provisoire de l’UPG

«Organiser le Congrès d’un parti politique, n’est pas un calcul mathématique. Il est tactique, social et technique», selon le président provisoire de l’UPG

Conakry, 06 sept (AGP)- Le président provisoire de l’Union pour le Progrès de la Guinée (UPG) a reçu le correspondant communal de l’Agence Guinéenne de Presse (AGP) de Dixinn, lundi, 05 septembre 2016, au siège de son parti au quartier Belle-vue, dans la commune de Dixinn à Conakry.

A l’occasion, une interview a été accordée par rapport aux préparatifs du 4ème Congrès de l’UPG.

Henry Kpogomou (HK), Président provisoire de l’UPG est économiste de formation et fruit de l’École guinéenne. Durant 15 ans, il a travaillé dans le domaine pétrolier en République de Guinée, et intégré le parti UPG depuis le 21 novembre 1992.

AGP : Depuis quand vous avez été nommé président provisoire de l’UPG ?

HP : Depuis 2014, j’assumais régulièrement les fonctions de président par intérim de l’UPG ; au moment où le défunt président du parti Jean Marie Doré était vivant, ou quand il était en mission. C’est ce poste par intérim que j’ai continué d’occuper jusqu’à l’élection présidentielle de 2010. Puisque le défunt président de l’UPG ne se portait pas bien.

Jean Marie Doré m’a toujours présenté à certains cadres des partis politiques de la Guinée, en les faisant comprendre que je fais partie des gens qui vont prendre la relève à l’UPG. J’ai été encore nommé comme président par intérim de l’UPG, quand Jean Marie Doré partait en Région forestière pour la campagne en décembre 2015. Parce qu’il était désigné 1er vice-président du directoire de campagne du RPG/Arc-en-ciel.

Tombé malade à son retour à Conakry, il a fait un premier séjour en France. Lors de son deuxième séjour en France, il n’est plus revenu sain au pays. J’ai continué à assumer l’intérim. Après ses obsèques, on a convoqué les grandes structures régionales du parti à une réunion de concertation, le 19 mars 2016, à N’zérékoré. C’est à l’occasion que mes pairs m’ont confié la tâche de président provisoire de l’UPG, jusqu’à l’organisation du prochain Congrès.

AGP : Où êtes-nous par rapport aux préparatifs du Congrès de l’UPG ?

HP : vos savez qu’organiser un congrès, n’est pas un calcul mathématique. Il est tactique, social et technique. Il est tactique, parce qu’il y a des dispositions réelles à prendre. Parmi ces dispositions, il faut vérifier si les structures sont exactement en place, pour savoir qui va organiser le congrès et qui va répondre le jour du congrès.

Il est technique, parce qu’il y a des aspects financiers et les aspects politiques. Il faut comprendre dans quelle condition, organiser le congrès. C'est-à-dire, évaluez les choses. Comme çà, d’approche en approche, vous arriverez à vous accorder sur un minimum. C’est de là, vous lancez le congrès. Et vous convoquez le congrès pour que les congressistes viennent élire leur président et toute la structure nationale du parti.

AGP : Où et quand se tiendra alors le Congrès de l’UPG ?

HP : Dans une première phase, on voulait délocaliser le congrès de l’UPG de Conakry pour l’intérieur du pays, précisément à N’zérékoré. Mais, quand on s’est réuni, on s’est dit qu’en raison de certaines dispositions tactiques, ça nous couterait beaucoup plus en moyens humains et financiers, que d’aller jusqu’à N’zérékoré.

Cependant, l’organisation était plus favorable pour nous à N’zérékoré qu’ici à Conakry. Mais, quand on a évalué les choses, on a décidé d’organiser le 4ème congrès de l’UPG à Conakry. Çà aussi, n’est pas une réalité intensive. Ça dépend des données du terrain et des circonstances. On est en train d’évaluer la faisabilité. Puisque le Congrès n’est pas lié seulement aux finances, mais plutôt aux hommes et au terrain. L’UPG est l’un des rares partis politiques en Guinée qui organise régulièrement les congrès. Nous sommes au 4èmecongrès du parti.

AGP : Combien de personnes ont manifesté leur candidature pour le poste de président de l’UPG ?

HP : A ce niveau, ce n’est pas à moi en tant que président provisoire de l’UPG de le dire. Parce qu’il y a une structure pour çà. Un comité d’investiture. A la veille du congrès, le comité d’investiture va présenter un rapport pour déterminer le nombre de candidats. Mais déjà, la commission d’organisation du congrès a fait un document, dans lequel les critères de sélection des candidats sont donnés. Que l’on a apprécié et validé. On doit remettre ce document au comité d’investiture.

AGP : Quel message avez-vous à l’endroit de vos militants et sympathisants?

HP : Je demande à mes militants et sympathisants de prendre un peu de patience pour permettre aux gens de travailler correctement sur le congrès. Pour qu’un congrès d’un parti soit bien organisé, il ne doit pas se faire n’importe comment. Mais plutôt, ça doit se faire dans un programme de préparation très cohérent et minutieusement. Car, il décide la ligne d’orientation générale ou la modification de la ligne d’un parti politique.

AGP : Je vous remercie Monsieur le président !

HP : C’est moi qui vous remercie.

AGP/06/09/016 JG/KS/ST

Last modified ondimanche, 25 septembre 2016 03:15
back to top

Sections

Nouvelles Locales

Outils

A propos de nous

Suivez-nous